Version classiqueVersion mobile

Conseiller, diriger par lettre

 | 
Élisabeth Gavoille
, 
François Guillaumont

Chapitre I. Conseiller, faire agir et agir à distance

La formule de conseil auctor sum dans la correspondance de Cicéron

Étude étymologique, pragmatique et sémantique

Laurent Gavoille

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Auctor sum est une formule de conseil, peu représentée en latin et constituant vraisemblablement un archaïsme puisqu’on la trouve surtout chez Plaute (sept occurrences) et dans la correspondance de Cicéron (six). Les difficultés sont nombreuses : morphologiquement, il convient de définir à quoi nous avons affaire ; syntaxiquement, les constructions sont multiples et parfois ambiguës ; sémantiquement, on retrouve, avec cette formule reposant sur une racine *h2eu̯g-« devenir fort », la vaste question des verbes de parole issus d’une racine ne signifiant pas « parler », qui sont nettement majoritaires, comme dīcō sur *dei̯k- « montrer », imperō sur *perh3 - « produire », iūbeō sur *Hi̯eu̯dh- « frémir, s’agiter ».

Auctor sum, forme verbale périphrastique

Nous étudions ici la formule verbale construite avec accusatif (l’interrogatif quid) ou avec complétive en ut, souvent traduite par « conseiller, autoriser, permettre », et non la construction attributive plus courante signifiant « je sui...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search