Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La poésie, entre vers et prose

 | 
Christine Dupouy

II. Hybridation de la prose et de la poésie, du XVIIIe au XXIe siècle

Autour de Mobile (1962) : le passage du roman à la poésie chez Michel Butor

Christine Dupouy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lorsque Mobile paraît en 1962, il est particulièrement mal reçu de la critique, qui il est vrai s’était déjà déchaînée sur La Modification (1957), qui connut par la suite le succès que l’on sait, et le tout récent Degrés (1960), dont l’entreprise est liée à celle de Mobile. Dans une lettre à Georges Perros, écrite pendant la composition de Mobile, Butor, prévoyant une réception difficile, prophétise : « C’est un livre qui déroutera encore bien plus les gens que Degrés1. »

Lorsqu’on lit aujourd’hui Degrés, qui est le dernier « roman » de Butor, on ne peut qu’être étonné par le tapage fait à l’époque. Oui, c’est un livre très construit, mais pour le lecteur du xxie siècle, c’est sans doute surtout un témoignage très dépaysant sur un lycée parisien des années 1950, dont les programmes (Saint-Simon, Dante, Shakespeare…) ne détonneraient pas à l’heure actuelle à l’université. Le lien entre Degrés et Mobile se fait par la construction en fils entrecroisés, et aussi thématiquement parce qu’...

Auteur

Professeur à l’université François-Rabelais de Tours, est au départ une spécialiste de Char (René Char, Dossier Belfond, 1987). Elle a ensuite élargi son champ d’investigation à La Question du lieu en poésie, du surréalisme jusqu’à nos jours (Rodopi, 2006) et a beaucoup travaillé sur Dhôtel, à qui elle a consacré trois ouvrages, dont deux collectifs : Lire Dhôtel (Presses universitaires de Lyon, 2003), André Dhôtel ou L’Histoire d’un fonctionnaire (Aden, 2008) et André Dhôtel, entre archaïsme et modernité (Rodopi, 2012). Elle achève actuellement une monographie sur Réda.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540