Version classiqueVersion mobile

La poésie, entre vers et prose

 | 
Christine Dupouy

II. Hybridation de la prose et de la poésie, du XVIIIe au XXIe siècle

« C’est poète que je veux être ! C’est poète que je suis ! ». La place paradoxale de la poésie dans la carrière littéraire de Gide

Jean-Michel Wittmann

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au moment où il rêve de devenir écrivain, à la fin des années 1880, le jeune Gide sent que des « choses […] bouillonnent en [lui], qui ne demandent qu’à se cristalliser sur le papier » et il s’exhorte lui-même en ces termes : « Aie donc confiance en ta force ; au premier souffle, élance-toi./ Et moi aussi je suis poète1. » Il raconte également dans ses mémoires comment, à cette même époque, marqué par le lecture des « pages où Schopenhauer tente d’établir le départ entre l’esprit de l’historien et celui du poète », il s’exclamait : « C’est poète que je veux être ! C’est poète que je suis2 ! » Pour devenir poète, il consent beaucoup d’efforts, comme en témoigne par exemple cette confidence à Louÿs : « Je me suis, pendant cinq jours peut-être, attelé aux poésies commencées : j’ai refondu des strophes, j’ai fait jusqu’à cinq nouveaux vers après des efforts avachissants3. »

Les années 1888 et 1889 de son Journal contiennent ainsi un grand nombre de pièces poétiques, citations de poèmes p...

Auteur

Professeur à l’université de Lorraine. Ses travaux portent sur le roman français autour de 1900 et dans l’entre-deux-guerres. Sur Gide, il a notamment publié Symboliste et Déserteur (Champion, 1997), Si le grain ne meurt d’André Gide (Gallimard, coll. « Foliothèque », 2000), Gide politique (Classiques Garnier, 2011) et co-dirigé le Dictionnaire Gide avec Pierre Masson (Classiques Garnier, 2011). Il a également participé à la nouvelle édition des Romans et récits de Gide dans La Pléiade (Gallimard, 2009).

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search