Version classiqueVersion mobile

La poésie, entre vers et prose

 | 
Christine Dupouy

I. Le prosimètre, de l’Antiquité au XVIIe siècle

La poésie comme remède. Modalités d’insertion et fonction de la poésie dans la Consolation de Philosophie de Boèce

Mickaël Ribreau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Je suis irrité de te voir t’acharner sur des vers que tu composes sur tous les rythmes, chantant, vociférant : ce sont eux qui, peu à peu, élèvent entre toi et la vérité un mur plus cruel qu’entre deux amants.1

Dans son dialogue philosophique, l’Ordre, saint Augustin reproche à son disciple Licentius de composer des vers, élégiaques, qui l’empêcheraient d’accéder à la vérité ; les vers forment une sorte de mur autour de lui. La poésie, propre aux passions, est un obstacle à la vérité, contrairement à la prose du dialogue philosophique2.

Boèce, au début du vie siècle, se souvient sans doute de ces propos d’Augustin, dont il connaît bien l’œuvre, lorsqu’il compose sa Consolation de Philosophie3. En effet, dans cette œuvre, un poète est emprisonné – la métaphore augustinienne du mur est alors matérialisée – et est consolé par une femme, Philosophie. Or l’œuvre est un dialogue philosophique, qui n’est pas sans faire penser à certains dialogues d’Augustin, comme les Soliloques. La Consolat...

Auteur

Maître de conférences en langue et littérature latines à l’université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Membre de l’EA 173 (CESAR/CERAM), directeur du bulletin augustinien, il consacre ses recherches aux auteurs chrétiens de l’Antiquité, en particulier Augustin. Il s’intéresse plus particulièrement à l’hérésiologie et à l’écriture polémique des Pères de l’Église.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search