Version classiqueVersion mobile

La poésie, entre vers et prose

 | 
Christine Dupouy

I. Le prosimètre, de l’Antiquité au XVIIe siècle

Jeux en vers, jeux en prose : les énonciations multiples de l’Apocoloquintose

Marion Faure-Ribreau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’Apocoloquintose du divin Claude1, attribuée à Sénèque, est communément associée à la satire ménippée, forme littéraire qui tire son nom du philosophe cynique grec Ménippe de Gadara (iiie siècle avant notre ère), dont les œuvres sont perdues. Les mots « satire ménippée » ne désignaient cependant pas un genre dans l’Antiquité romaine2 : ils sont avant tout le titre de l’une des œuvres de Varron, Saturae Menippeae, titre que l’on pourrait traduire par « satires à la Ménippe », et qui fut souvent repris à la Renaissance3, époque à laquelle l’expression en vint à désigner un genre littéraire à part entière4. À la suite de Ménippe, les saturae de Varron mêlaient vers et prose ; c’est pourquoi Alice Bonandini, dans une étude récente, et à la suite d’autres chercheurs, identifie satire ménippée et prosimètre (ou mélange de vers et de prose5) – Joel C. Relihan6 précise cependant que, dans le champ extrêmement large des œuvres désignées par le terme « prosimètre », la satire ménippée a pour...

Auteur

Professeur agrégé (PRAG) de lettres classiques à l’université Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ancienne élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm, elle a soutenu en 2010, à l’université Denis Diderot – Paris 7, une thèse parue en 2012, aux éditions Les Belles Lettres, sous le titre Pour la beauté du jeu. La construction des personnages dans la comédie romaine (Plaute, Térence). Ses recherches actuelles portent sur des questions d’énonciation, et notamment sur la sententia à Rome.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search