Version classiqueVersion mobile

This is the end

 | 
Vladimir Lifschutz

Les limites de la série télévisée

Chapitre seize. Lost : une série de personnages et de mystères

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un vol presque comme les autres

En 2004, les survivants du vol océanique 815 débarquent sur ABC. Cette série créée par Damon Lindelof, Jeffrey Lieber et J.J. Abrams va considérablement bouleverser le paysage sériel. Lost, c’est avant tout un concept, un Robinson Crusoé saupoudré de fantastique. Des survivants miraculés d’un crash aérien tentent de survivre sur une île aussi dangereuse que mystérieuse. Lost est un croisement de genres, une série à dominances évolutives (à la fois série chorale et série feuilletonesque) composée d’éléments immobiles comme les séries nodales. Les scénaristes réussissent à faire exister une pléthore de personnages en offrant à chacun un épisode ou plus, consacré au point de vue d’un personnage en utilisant notamment des flashbacks. Cette mise en forme sera renversée à partir des deux derniers épisodes de la saison trois. La grande diversité des points de vue (les survivants viennent des quatre coins du globe) et les mystères grandissants de l’île sont pr...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search