Version classiqueVersion mobile

This is the end

 | 
Vladimir Lifschutz

Les limites de la série télévisée

Chapitre douze. Battlestar Galactica : la fin du voyage

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Un remake différent

Battlestar Galactica est une série de science-fiction. Néanmoins, dès qu’on commence à l’étudier, elle mélange des éléments génériques parfois surprenants comme le space opera, la série politique, policière, procédurière, médicale, etc. Cette série est l’œuvre de Ronald D. Moore, un showrunner expérimenté dans la science-fiction qui a fait ses classes sur différentes versions télévisées de Star Trek. Dans Battlestar Galactica, Moore est le maître à bord au cours des quatre saisons de la série (2004-2009) diffusée sur Sci-Fi puis SyFy (il s’agit de la même chaîne du câble, mais cette dernière change de nom en 2009), c’est une chaîne filiale de NBC1. La situation de Moore est unique dans le cadre de notre corpus puisque c’est le remake d’une série éponyme créée par Glen A. Larson en 1978, qui a donné naissance à deux séries et deux films utilisant le système sonore Sensurround à la fin des années 1970. Il s’agissait d’un space opera dans la veine de Star Wars qui vo...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search