Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Sérial

Sous la direction de Stéphane Rolet, Éric Maigret, Ariane Hudelet et Claire Cornillon

La collection « Sérial » s’attache aux manifestations du phénomène sériel sous toutes ses formes (littéraire, filmique, historique, sociologique, artistique). Qu’elles soient plastiques (par exemple les séries de Warhol), littéraires (feuilletons, romans), ludiques (jeux vidéo, jeux de rôle), cinématographiques, télévisées, ou de bandes dessinées, les séries sont un phénomène de la modernité qui s’impose à nous en raison de leur nombre, de leur complexité et de la qualité artistique qu’elles peuvent atteindre. Dans une dynamique de pause et de reprise, la répétition du même et le principe de variation constituent de fait l’horizon d’attente de toute série, suscitant le plaisir sans cesse renouvelé de retrouvailles et de surprise. Loin de s’enliser dans une monotonie compulsive provoquant ennui et désintérêt, la série est devenue un phénomène de société, en particulier grâce à sa richesse d’invention. Bien que la série vise et promette un achèvement, elle peut cependant exister pleinement sans nécessairement avoir de fin. La série suppose aussi, très souvent, un mélange des genres fructueux et la migration d’un mode de création vers un autre : par exemple de la littérature vers les films ou la série TV, de cette dernière vers la bande dessinée, ou vice versa. Richement illustrée, cette collection accueille aussi bien des monographies que des ouvrages collectifs en langue française.

The "Sérial" series focuses on the events of the serial phenomenon in all its forms (literary, filmic, historical, sociological, artistic). Whether plastics (e.g. Warhol Series), literary (soap operas, novels), games (video games, role-playing games), film, television or comics, the series are a phenomenon of modernity that’s imposed on us because of their number, their complexity and the artistic quality they can reach. In a dynamic pause and resume, the repetition of the same and the principle of variation actually constitute the horizon of expectation of any series, sparking the renewed pleasure of reunion and surprise. Far from sinking into a compulsive causing boredom and monotony disinterest, the series has become a social phenomenon, particularly thanks to its wealth of invention. Although the series is an achievement and promise, it may however be whole without necessarily ending. The series also very often requires a mixture of genres and successful migration of a fashion design to another, e.g. from literature to movies or TV series, the latter to comics, or vice versa. Richly illustrated, this "Sérial" series welcomes both monographs and collective works in French.