Version classiqueVersion mobile

Archéologie de l’espace urbain

 | 
Elisabeth Lorans
, 
Xavier Rodier

Partie II. Transformations et dynamiques urbaines

Évaluation et modélisation du potentiel archéologique urbain à Bourges

Assessing and modelling archaeological deposits in Bourges. A geotechnical research project

Mélanie Fondrillon, Laurence Augier, Amélie Laurent et Xavier Rolland

Résumé

This research is based on urban topography studies and rescue archaeology data collected in Bourges since the 1980s. It aims to assess the informative potential of urban soil by modelling the substratum, measuring the depth of archaeological deposits and identifying distinct functional activities to provide the intensity and use of urban space. The approach is based on the use of a geotechnical tool, the PANDA® penetrometer. The first study involved excavation of the Avaricum Urban Development Zone, with the aim of drawing up a reference framework to identify natural and human deposits and different layers in the urban soil. This tool is now available for new studies and sites throughout the Bourges urban space.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’évaluation du potentiel archéologique repose sur l’acquisition de données quantitatives et qualitatives, destinées à mesurer la ville à travers de nombreux critères (Laurent et Fondrillon 2010 : 312-316). Parmi les plus utilisés, l’épaisseur du sol urbain et son degré de complexité peuvent être appréhendés par la connaissance du volume et du degré de stratification en un point donné de l’espace urbanisé ancien. À ce critère quantitatif, s’ajoute la connaissance des propriétés sédimentaires et hydrologiques de la stratification, informant davantage sur sa capacité à conserver ou altérer les matériaux archéologiques, qu’ils soient organiques ou minéraux. Enfin, puisque la question est bien celle de l’histoire urbaine, il s’agit de mettre en évidence les composantes fonctionnelles et chronologiques conservées en sous-sol et hors-sol, pour définir les éléments de topographie historique.

Cette démarche est ainsi synthétisée à travers l’équation de P. Garmy sur laquelle se fonde la colle...

Auteurs

Service d’archéologie préventive de la communauté d’agglomération Bourges Plus, UMR 8546 AOROC, École normale supérieure de Paris

Attachée de conservation du patrimoine, Mission archéologie préventive du Conseil général du Loiret, UMR 7324 CITERES Université François-Rabelais de Tours – CNRS Laboratoire Archéologie et Territoires

Service d’archéologie préventive de la communauté d’agglomération Bourges Plus

© Presses universitaires François-Rabelais, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search