Version classiqueVersion mobile

Lire Quino

 | 
Claire Latxague

2de partie. Pour une poétique de la brièveté dans la littérature dessinée

Chapitre sept. Un art du peu ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Le peu » confine parfois au rien, au presque rien, et ce voisinage du néant lui apporte du lustre.
P. Sansot, L’art du peu.

À l’âge de trois ans, le petit Quino découvre sa vocation en voyant dessiner son oncle, Joaquín Tejón, venu le garder un soir où ses parents étaient sortis. L’enfant aurait alors été fasciné par tout ce que le dessinateur pouvait faire surgir de son crayon. Cet épisode appartient aux toutes premières lignes de la biographie de l’auteur publiée sur son site officiel, où il est expliqué que son surnom permettait justement de distinguer le petit Joaquín du grand. Distinction tout autant que filiation, puisque ce prénom semble finalement le prédestiner à suivre les pas de cet oncle qui allait lui insuffler l’amour du dessin. L’avènement de cette transmission artistique a été rappelé dans diverses interviews au point de devenir une sorte de mythe originel. Dans la répétition de ce récit on retrouve toujours, malgré quelques variantes, l’élément central du crayon, ou...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search