Versión clásicaVersión móvil

Lire Quino

 | 
Claire Latxague

2de partie. Pour une poétique de la brièveté dans la littérature dessinée

Chapitre cinq. Les « aventures de la forme1 »

Los formatos HTML, PDF y ePub de este libro son accesibles para los usuarios de las bibliotecas e instituciones que lo han adquirido como parte de la oferta OpenEdition Freemium for Books. El libro también puede adquirirse en los sitios de las librerías asociadas, en formatos PDF y ePub, si el editor ha optado por esta distribución comercial. Si la edición en papel está disponible, en esta página se proponen enlaces a las librerías.

Extracto del texto

L’approche transversale des différentes formes de l’œuvre de Quino dévoile que l’humoriste n’est jamais plus inventif que lorsqu’il en repousse les limites pour ménager des voies de passage entre elles. Il s’agit à la fois de tirer parti des contraintes et de les dépasser. Trois formes représentent le « triangle d’or » de la création quinienne : le dessin unique, la planche qui découpe l’action en strips et le strip qui découpe l’action en cases2. À partir de son entrée à Vea y Lea en 1961 — collaboration qui marque un tournant dans sa création — puis avec le début de Mafalda, Quino a recours à ces trois formes et développe des pratiques transversales, qui enrichissent leur emploi. C’est dans Vea y Lea qu’il réalise ses premières planches et pages à dessin unique, dépassant l’usage de la page comme assemblage en macédoine. Certes, Quino cherchait déjà à briser la logique disparate de ce dispositif en donnant une unité thématique ou contextuelle à ses pages (pastiches d’album de phot...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search