Version classiqueVersion mobile

Les Petits Livres d’or

 | 
Cecile Boulaire

Conclusion

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les « Petits Livres d’or » furent le bien commun d’une génération. Comme Christian Grenier et le Petit Pioui, comme Christian Lacroix et ses souvenirs des Trois Ours et de Monsieur Chien, comme Anna Gavalda et le Chien matelot, des dizaines et des dizaines d’anciens enfants se souviennent de l’impression durable que firent ces livres sur leur esprit juvénile. Impression parfois puissante au point de susciter une vocation. Françoise Chandernagor raconte qu’ils sont à l’origine de son désir d’écrire :

« J’ai écrit dès que j’ai su lire. Au début, bien sûr, j’écrivais des choses très marquées par les influences de mes auteurs favoris : j’imitais les albums du Père Castor, ou les Petits Livres d’or. Je racontais des histoires d’animaux, et comme je ne lisais alors que des livres illustrés, j’illustrais moi aussi ce que j’écrivais. D’ailleurs, j’ai longtemps aimé le dessin autant que l’écriture. C’était pour moi un mode d’expression du même type, à tel point que j’ai un moment hésité entre...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search