Version classiqueVersion mobile

Les Petits Livres d’or

 | 
Cecile Boulaire

Un accueil contrasté sur fond de guerre froide

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Si l’on a évoqué l’appréciation enthousiaste de ces albums par les bambins nés après la guerre, il est temps de s’intéresser à l’accueil que firent à ces albums les adultes concernés par le livre pour enfants : journalistes, bibliothécaires, éditeurs et pédagogues furent-ils sous le charme ? Comment furent présentés des nouveaux albums ? Comment furent-ils reçus ?

L’annonce du lancement des « Little Golden Books » aux États-Unis avait été, comme de juste, lancée via la presse. « Announcing LITTLE GOLDEN BOOKS, A new series of 25 ¢ books for children » titre un encart de quatre pages en couleurs glissé dans le Publishers Weekly du 19 septembre 19421. Sur la première page s’ébattent les chiots du Poky Little Puppy, puis une pleine page reprend une illustration en quadrichromie extraite de Mother Goose (Gertrude Elliott), tandis qu’à la suite deux pages de texte exposent les qualités de la collection et les conditions financières de l’approvisionnement de gros. À l’automne 1949 en Franc...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search