Version classiqueVersion mobile

Village et ville au Moyen Âge

 | 
Bernard Gauthiez
, 
Elisabeth Zadora-Rio
, 
Henri Galinié

II – LE DÉVELOPPEMENT DIT SPONTANÉ

8. Angers. La Cité et ses abords immédiats

François Comte

Texte intégral

Fig. 1 - Les espaces analysés
Sur le cadastre de 1840, on a situé dans les quartiers qui ont fait l’objet d’un commentaire les quelques traces parcellaires

Fig. 2 - Les enceintes de la Cité et des bourgs avec les limites paroissiales sur le cadastre de 1840
Les traits gras et les tiretés représentent les portions d’enceinte repérées (fouilles, textes ou parcellaire) ou restituées. Les pointillés indiquent une limite paroissiale avec leur église figurée par une croix.
1. Porte Lanier ; 2. Porte Chapellière ; 3. Poterne de la Herse ; 4. Poterne ; 5. Porte [Sauneresse] ; 6. Tour Ecachebreton ; 7. Porte Girard ; 8. Logis Girard ; 9. Pseudo tour d’enceinte citée par d’Espinay (1875) ; 10. Tour [du fournil] ; 11. Maison des Créneaux (Hôtel Pincé) ; 12. Porte et à proximité fossé comblé au 12e siècle ; 13. Poterne ? ; 14. Porte du Pain ; 15. Porte saint-Germain ; 16. Porte

Fig. 3 - Extrait de la vue d’Adam Vandelant (1576)
On a indiqué les tours sur le tracé de l’enceinte du bourg : N. : Porte Chapellière ; 9. : Porte Girard. En bas à droite : tour Ecachebreton ; à gauche : tour [du fournir]

© Presses universitaires François-Rabelais, 2003

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search