Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Négation

 | 
Stéphanie Bonnefille
, 
Sébastien Salbayre

Poétique et esthétique : de la négation au négatif

« With Savage-Pictures Fill [the] Gaps » : représentation, invraisemblable et innommable dans Mason & Dixon de Thomas Pynchon

Gilles Chamerois

Résumé

Jonathan Swift fait référence, dans la citation qui me sert de titre, à la pratique des géographes du XVIIIème siècle qui sur leurs cartes peuplaient les terrae incognitae de créatures fantastiques. En retraçant le périple de deux de ces géographes, Mason et Dixon, le roman de Thomas Pynchon fait surgir des béances de l’Histoire une myriade d’épisodes, sinon impossibles, du moins invraisemblables (mais qui nous dit que George Washington ne cultivait pas la marijuana ?). Il conviendra d’examiner les modalités de l’invraisemblable, pour peut-être montrer qu’il est une stratégie privilégiée pour approcher la représentation de l’innommable, et que dans ce cas le réalisme se doit d’être magique. Si l’Innommable est souvent désigné sous d’autres modalités, du privatif (“the Unspoken,” “the Invisible”...) à l’indéterminé (“That whichever precedeth ghostliness,” “whatever the Visto was suppos’d to deny”), ce sont les tentatives de le représenter, de le figurer (“figure” a la même racine que “feindre”), qui font proliférer l’Invraisemblable aux abords des béances du temps et des béances de la carte, qui peuvent n’être que minces craquelures (“the Breeze between Worlds”). De la castoranthropie en lieu et place de lycanthropie au canard automate de Vaucanson soudain doué de vie, de raison, et d’invisibilité quand sa vitesse est suffisante, cet autre monde possible (au moins possible à imaginer) interroge d’un côté le consensus social sur ce qui est vraisemblable, et de l’autre l’Innommable (“what is never to be named directly”)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

So Geographers in Afric-Maps
With Savage-Pictures fill their Gaps
And o'er uninhabitable Downs
Place elephants for want of towns
(Swift, 1984, 11. 177-180, dans toutes les citations
c'est l'auteur qui souligne)

Jonathan Swift, dans On Poetry, raille les poétailleurs comblant les béances de leur argumentation avec des clichés, et les compare aux géographes qui peuplent les terrae incognitae de créatures fantastiques. C'est pourtant toujours par le recours à la figure que les mots, toujours à la lisière de l'innommable, comme des toponymes cantonnés sur le littoral de terres inconnues, peuvent représenter leur impuissance à dire l'indicible. Dans leur voyage vers l'Ouest, Mason & Dixon, à mesure qu'ils avancent vers l'inconnu en traçant la ligne qui depuis porte leur nom, sont confrontés à une Présence de plus en plus insistante et indéterminée, et rencontrent pêle-mêle, et entre autres, un castoranthrope, un canard mécanique volant et invisible, une torpille magnétique, des végétaux géants...

Auteur

Enseigne actuellement à l'Université François Rabelais de Tours et termine une thèse sur l’espace, le temps et le savoir dans Mason & Dixon de Thomas Pynchon. Il a étudié des auteurs très divers, toujours avec le souci de confronter par la microanalyse le texte à son Autre, que cela soit le cinéma, la cartographie ou l’image en général

© Presses universitaires François-Rabelais, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540