Version classiqueVersion mobile

La résidence d’artiste

 | 
Nicole Denoit
, 
Catherine Douzou

Partie V : Regards d’universitaires

Orchestrer les temps : retour sur la résidence d’artiste de Marc-Antoine Mathieu à Tours (2010-2011)

Laurent Gerbier et Pierre Fresnault-Deruelle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le premier projet de la résidence d’artiste de Marc-Antoine Mathieu à Tours est né, près de deux ans avant le lancement effectif de cette résidence, à l’occasion d’une conférence publique donnée par Pierre Fresnault-Deruelle et coorganisée par le service culturel de l’université, en novembre 20081. Professeur émérite à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne, Pierre Fresnault-Deruelle est un des premiers universitaires à avoir consacré dès le début des années 1970 des travaux académiques à la bande dessinée2 ; toutefois, à l’occasion de cette conférence, il souhaitait inviter un « répondant » qui ne soit pas un universitaire ni un chercheur, mais un praticien : la conférence s’est donc déroulée en présence de Marc-Antoine Mathieu, auteur de bandes dessinées mais aussi scénographe et graphiste. C’est à cette occasion qu’est née l’idée d’inviter Marc-Antoine Mathieu comme artiste en résidence à l’université François-Rabelais : la proposition lui a alors été faite, par Martine Pelletier...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search