Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les entreprises de biens de consommation sous l’Occupation

 | 
Sabine Effosse
, 
Marc de Ferrière Le Vayer
, 
Hervé Joly

Table des matières

Sabine Effosse et Hervé Joly

Introduction

Marcel Boldorf

Les effets de la politique des prix sur la consommation

La réorganisation de la surveillance des prix
Les lignes directrices de la politique des prix
L’alimentation comme branche stratégique en temps de guerre
Mutations de la consommation
Fabrice Grenard

La soulte, une pratique généralisée pour contourner le blocage des prix

L’insuffisance flagrante des prix officiels pour couvrir les coûts de revient des entreprises
La pratique de la « soulte » comme moyen de contourner le blocage
Des filières entièrement contaminées
« Majoration illicite » ou « Profit illicite » ?
Cédric Perrin

Les artisans de la consommation en période de pénuries

Les pénuries comme opportunités
Un développement lié aux pénuries
Les artisans du marché noir
Les artisans, victimes des pénuries
Les pénuries perturbent l’activité
Les pénuries de main-d’œuvre et de matières premières
Les pénuries, source de tensions entre les artisans et Vichy
Un discours favorable aux artisans
L’absence de protection
La pénurie de crédit
Nicolas Delbaere

L’économie laitière dans le Nord-Pas-de-Calais

Le lait et la Grande Guerre dans le Nord-Pas-de-Calais
De l’organisation de la nation en temps de guerre à l’économie laitière dirigée
De la restriction de la production fromagère à l’appoint extérieur
De la fin de l’Occupation à la situation alarmante de l’approvisionnement laitier
Sylvain Leteux

Le commerce de la viande à Paris : qui tire profit de la situation ?

Des mesures tardives, une politique hésitante
L’illusion d’une délégation de compétences aux professionnels
Un système qui ne profite pas au consommateur
Dominique Confolent

L’exercice de la pêche dans l’Ouest-Cotentin

Les conditions d’exploitation
L’exercice du métier
Jean-Christophe Fichou

Les conserveries de poisson : une activité hors de la guerre

Une drôle de guerre rémunératrice
Le point du vue du gouvernement de Vichy
Une friande armée d’occupation
Une collaboration économique appréciée
Assurer « le festin du Reich »
Pierre-Antoine Dessaux

Entre espoirs et déceptions : l’industrie des pâtes alimentaires

Une organisation collective favorable aux industriels dominants
Une trajectoire d’entreprise dominante
L’apparition de nouveaux acteurs
Un marché qui évolue
Christophe Lucand et Jean Vigreux

Viticulture et commerce du vin : l’exemple de la Côte bourguignonne

Une économie captive aux ordres de Berlin
Désorganisation des activités et dirigisme administratif
Le commerce face à la viticulture : vers un renversement des positions au sein de la filière
Jean Domenichino

De la cornue à la charrue : le nouveau visage des Distilleries Ricard

Paul Ricard et le pastis
Les Distilleries Ricard et la guerre
La source du Pestrin
Le domaine de Méjanes
Retour au Pestrin
Pastis or not Pastis
La tauromachie et la bouvine
Claude Malon

Les gens du café : des entrepreneurs de l’ordinaire et du superflu

Une nouvelle organisation de la corporation et des courants commerciaux
Une activité très réglementée
La modification des flux et l’amoindrissement apparent du leadership havrais
Un corpus d’entreprises relativement stable dans le négoce
Le sort plus précaire des petits torréfacteurs
De nouveaux produits : le temps des succédanés
Le café, superflu et nécessaire
Le succédané, nécessaire à son tour
« Combien ça coûte ? »
Replis stratégiques et activités de compensation
Se replier à Marseille
Trouver des activités de substitution
Se faire indemniser et reconstituer les stocks
Traumann, Jobin, deux manières de survivre
Alexandre Giandou et Éric Godeau

Comment gérer la pénurie de tabac ?

Le SEITA dans la tourmente
Une chute de l’approvisionnement en tabac
Une chute corrélative de la production
Rationnement, marché noir, inflation : les grands désordres
Le temps du rationnement
Le marché noir
Les fumeuses et les fumeurs s’impatientent
L’inflation galopante des prix des tabacs
Nicolas Marty

Les entreprises d’eaux embouteillées

Un panorama des entreprises de la branche
Une branche en transformation depuis les années 1920
Les problèmes d’une industrie non prioritaire
Difficultés d’exploitation
Dirigisme, réquisitions et commandes allemandes
Les performances des entreprises pendant la guerre
Quelques indicateurs d’activité
Une rentabilité en forte baisse
Philippe Verheyde

Les Établissements Félix Potin : stratégie et développement

Un groupe puissant mais un capitalisme familial fragilisé
Une histoire glorifiée qui s’inscrit dans l’idéologie du régime
Une histoire occultée : l’aryanisation économique
Annexe 1Organigramme des fonctions industrielles et commerciales du groupe Félix Potin à la fin des années 1920
Annexe 2Généalogie simplifiée de la famille Potin
Florent Le Bot

Les bottiers parisiens face aux mutations de l’économie française

L’Occupation : une bonne affaire ?
Le secteur de la chaussure et l’économie de pénurie
De l’art et de la manière d’user des matières de remplacement
L’enrichissement des bottiers
L’affirmation d’un micro-secteur différencié
Une activité mal définie et mal reconnue
De la différenciation des marchés à la distinction des activités
Ruth Navascues

Le secteur des produits lessiviels : ersatz et vieilles méthodes...

Les producteurs présents sur le marché
Un marché dominé dès ses origines
Les ambitions de Henkel à la faveur de la guerre
Persil, une marque convoitée
Les produits lessiviels pendant la Seconde Guerre mondiale
Le dépôt de marque : une activité qui attire les particuliers
Ersatz, récupération et « système D »
Des innovations nées de la pénurie
Ben Wubs

Le combat pour l’autonomie d’Unilever

Les préparatifs de guerre du groupe Unilever
Les modifications organisationnelles
Les points de vue divergents sur l’avenir d’Unilever
Un commissaire du Reich pour le groupe Unilever
L’« aryanisation »
La lutte pour le pouvoir de la Gestapo
Jean-Louis Loubet

Quelle place pour l’automobile ?

Le coup d’arrêt
La fin de la voiture particulière, bien de consommation
Les réformes de Vichy
Quelle voiture ?
Jean-Claude Daumas

Conclusions : contraintes, opportunités et adaptations

Des remarques « désagréables »
Les pénuries et la situation du marché
L’impact de la politique vichyssoise de répartition et de contrôle
Les pathologies d’une économie de pénurie
Les tentatives allemandes de mainmise sur les entreprises
Les stratégies d’adaptation
Questions à approfondir