Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Paysages et patrimoines

 | 
Lolita Voisin
, 
Sylvie Servain

III. Valorisation et appropriation : production habitante et mobilisations collectives

Chapitre 9. Paysages d’estuaire(s). Des artistes et des habitants co-producteurs d’un bien commun patrimonial et passeurs de territoires ?

François Pouthier

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’estuaire de la Gironde peut être considéré comme un paysage fluvial et maritime naturel, soit « une partie de territoire telle que perçue par les populations dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et leurs interrelations1 ». Si ce paysage estuarien ne peut s’inscrire ni dans la catégorie des paysages imaginés par l’homme, ni dans celle des paysages communautaires, il est cependant bien un « paysage évolutif résultat d’une exigence économique et administrative non fossile mais vivant, à rôle social actif2 ».

Mais l’estuaire de la Gironde correspond bien peu aux canons juridiques, esthétiques ou même philosophiques de la notion de patrimoine. Au regard du droit patrimonial français, soit selon les grilles et outils de la protection des xixe et xxe siècles regroupés dans le Code du patrimoine de 20043 comme dans ceux de la maîtrise foncière du Conservatoire du Littoral, seuls le « verrou Vauban », le phare de Cordouan et ses espaces naturels sensibles...

Auteur

Est professeur associé au master Ingénierie de projets culturels et interculturels de l’université Bordeaux-Montaigne et au laboratoire ADESS du CNRS (UMR 5185). Il est directeur de l’IDDAC (Institut départemental de développement artistique et culturel), agence culturelle du Conseil général de la Gironde. À ce titre, il assure depuis 2011 la présidence de l’association nationale « Culture & Départements » qui regroupent les directeurs des affaires culturelles et des agences départementales des conseils généraux.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540