Version classiqueVersion mobile

Paysages et patrimoines

 | 
Lolita Voisin
, 
Sylvie Servain

I. De la connaissance à la valorisation : naissance d’un patrimoine ancien

Chapitre 1. Ce qu’on voit et ce qu’on sait : paysage et patrimoine archéologique de Blois et du val de Loire

Didier Josset et Vivianne Aubourg

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La particularité du patrimoine archéologique urbain est d’être souvent absent du paysage. C’est la raison pour laquelle l’histoire de certaines villes, quand elle est dévoilée à leurs visiteurs, ne débute le plus souvent qu’à partir de l’époque médiévale. En effet, les nombreux édifices religieux chrétiens toujours en élévation, parfois même accompagnés d’éléments de fortification et de vestiges castraux de la même période, sont autant de sites emblématiques qui marquent fortement les paysages urbains et catalysent aisément les regards. La ville de Blois dans le département du Loir-et-Cher n’échappe pas à cette image. Ville moyenne implantée sur la Loire (fig. 1 et 2), en région Centre-Val de Loire, à égale distance entre Tours et Orléans, sa superficie est de 37,5 km2. La ville qui s’étend sur les deux rives du fleuve (fig. 3), mais principalement en rive droite, sur le coteau et le plateau, nous permet grâce à son histoire bimillénaire et aux recherches historiques et archéologiqu...

Auteurs

Est archéologue médiéviste, ingénieur de recherche à l’Institut national de recherches archéologiques préventives, spécialiste d’archéologie urbaine et membre du LAT (Laboratoire archéologie et territoires) de l’UMR 7324 CITERES (CNRS-université de Tours). Il a pris part aux principaux chantiers d’archéologie préventive à Blois depuis 1990 et travaille depuis lors à l’étude systématique de la fabrique urbaine de Blois. Il codirige depuis 2013 avec Viviane Aubourg le projet de recherche « Blois, ville et territoire ligérien depuis les premières installations humaines jusqu’à nos jours » qui réunit une quinzaine de chercheurs.

Est archéologue-cartographe, ingénieur d’études au SRA – DRAC Centre-Val de Loire, ministère de la Culture et de la Communication. Elle a participé aux principales opérations d’archéologie préventive à Blois entre 1990 et 1996. Elle travaille à l’étude systématique de la fabrique urbaine de Blois et dans ce but développe depuis quelques années un système d’information géographique. Elle codirige depuis 2013 avec Didier Josset le projet de recherche « Blois, ville et territoire ligérien depuis les premières installations humaines jusqu’à nos jours ».

© Presses universitaires François-Rabelais, 2016

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search