Version classiqueVersion mobile

Genèse médiévale de l'anthroponymie moderne. Tome I

 | 
Monique Bourin

France moyenne

Le cartulaire de la Chapelaude : données anthroponymiques

Olivier Trottignon

Texte intégral

1Les modestes fragments du cartulaire de la Chapelaude, réunis vers 1860 par l'archiviste de l'Ailier M. Chazaud ont livré une cinquantaine d'actes utilisables dans le cadre de cette recherche. Ce fonds, bien peu fourni en comparaison des autres dépouillés pour cette étude, n'est pourtant pas négligeable car unique en son genre pour la période 1060-1200 dans ces confins orientaux du Berry aquitain. La Chapelaude ou Chapelle-Aude, petit prieuré de Saint-Denis réimplanté sur des possessions de la grande abbaye abandonnées depuis la fin du IXe siècle, se développa au centre d'un étroit territoire de quelques centaines de km2. Cette zone, placée sous l'autorité des chevaliers de la maison d'Huriel ne subit que peu l'influence des grandes mouvances voisines de Déols, Bourbon et du comté de la Marche. Les actes de la Chapelaude sont le fruit de l'activité d'un petit groupe féodal presque indépendant, seule autorité organisée du Boischaut du sud jusqu'au milieu du XIIe siècle. Les résultats de cette enquête ne dépassent guère les limites d'une seule seigneurie mais présentent l'avantage d'être le reflet d'une réalité humaine homogène au cœur d'un territoire peu actif et peu peuplé.

2La possibilité de connaître l'appartenance d'un grand nombre de personnages à des catégories sociales précises (nobles et roturiers) a été largement favorisée par les résultats d'une recherche sur la féodalité du Bas-Berry, ce qui explique la place importante de la noblesse dans les pourcentages exprimés.

3S'il m'a été souvent nécessaire de quêter des points de comparaison dans des chartriers plus récents ou issus de monastères éloignés de la Chapelaude pour identifier les représentants de la classe nobiliaire, on repère assez facilement les roturiers, dont les surnoms sont souvent associés à l'exercice d'un métier manuel. Les quelques 10 femmes qui apparaissent en plus d'un siècle et demi sont trop peu nombreuses pour être retenues.

4Les surnoms formés à partir d'un nom (ex. Hunbaldus Gulfier) concernent essentiellement la noblesse.

5Deux cas opposés se manifestent. Un noble changeant de région (ex. X. Daguiranda d'Aigurande) peut conserver son ancien surnom quelque soit le nom de son nouveau fief. Au contraire de cet exemple, le surnom d'origine peut disparaître au profit du nom des nouvelles terres. Le cas de la seigneurie du Culan est à ce titre exemplaire. Un dénommé Giraldus de Lineriis, cadet de famille de la maison, vassale de Déols, de Lignières s'installe vers 1080 à Culan. A la génération suivante, ses descendants abandonnent le surnom du père (de Lineriis) pour adopter celui de Cuslenco et le conservent au moins deux siècles (ex. Willelmus de Cuslenco).

1. Types de surnoms dans le cartulaire de la Chapelaude

1. Types de surnoms dans le cartulaire de la Chapelaude

6Les serfs de la Chapelaude portent souvent un surnom de métier. Leur place dans les actes est alors privilégiée : vendus, échangés, mariés. Ces serfs sont très certainement des "ouvriers qualifiés" rendus précieux par la fonction qu'ils exercent. Les simples agriculteurs serviles soit n'apparaissent pas, soit n'ont pas de surnoms particulièrement remarquables.

7La prise en compte d'actes mal datés, et rejetés selon les conseils de la grille de recherche, ferait ressortir une proportion légèrement plus forte de noms seuls entre 1060 et 1130. L'étude du chatrier de l'abbaye de Bussière, voisine de la Chapelaude mais fondée en 1188 montre que le nom unique n'avait pas complètement disparu en Berry du sud au début du XIIIe siècle même si son usage s'était raréfié.

8J'ai réuni des noms tels que : Petrus miles à la catégorie des noms uniques suivis de l'indication d'une profession tels : x. carpentarius.

9Au moins une famille noble, les Guillebaud, portent comme surnom le nom de leur ancêtre éponyme, un certain Guillebaldus qui vivait en Marche vers 990 (ex. Adalardus Willebaldus ou Willebaldi). Le nom Guillebaud ressort jusqu'au début du XIIIe siècle dans ce lignage sous forme d'un nom : Guillebaldus de Charot ou d'un surnom : Petrus Guillebaudus vers 1200, quelle que soit la région : Bas-Berry, Haut-Berry, Marche et Limousin et le fonds étudié.

2. Répartition par milieux sociaux des noms dans le cartulaire de la Chapelaude

2. Répartition par milieux sociaux des noms dans le cartulaire de la Chapelaude

I - DONNÉES GLOBALES DE LA DOCUMENTATION (La Chapelaude)

I - DONNÉES GLOBALES DE LA DOCUMENTATION (La Chapelaude)

N.B. : Les pourcentages se lisent verticalement dans les trois premières colonnes el horizontalement dans les suivantes (femmes, clercs, nobles, roturiers, douteux, serts).
(*) Les pourcentages marqués d'une étoile se lisent horizontalement

III - SYSTEME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)

III - SYSTEME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)

(*) Les pourcentages marqués d’une étoile se lisent horizontalement.

III - SYSTÈME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)

III - SYSTÈME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)

(*) Les pourcentages marqués d'une étoile se lisent horizontalement.

III - SYSTÈME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)

III - SYSTÈME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)

(*) Les pourcentages marqués d'une étoile se lisent horizontalement.

III - SYSTÈME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)

III - SYSTÈME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)

(*) Les pourcentages marqués d'une étoile se lisent horizontalement.

IV - ÉVOLUTION DES FORMES ANTHROPONYMIQUES A PLUSIEURS ÉLÉMENTS (La Chapelaude)

IV - ÉVOLUTION DES FORMES ANTHROPONYMIQUES A PLUSIEURS ÉLÉMENTS (La Chapelaude)

V - ÉVOLUTION DES "SURNOMS" (La Chapelaude)

V - ÉVOLUTION DES "SURNOMS" (La Chapelaude)

Table des illustrations

Titre 1. Types de surnoms dans le cartulaire de la Chapelaude
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/16288/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 72k
Titre 2. Répartition par milieux sociaux des noms dans le cartulaire de la Chapelaude
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/16288/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 174k
Titre I - DONNÉES GLOBALES DE LA DOCUMENTATION (La Chapelaude)
Légende N.B. : Les pourcentages se lisent verticalement dans les trois premières colonnes el horizontalement dans les suivantes (femmes, clercs, nobles, roturiers, douteux, serts).(*) Les pourcentages marqués d'une étoile se lisent horizontalement
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/16288/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 183k
Titre III - SYSTEME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)
Légende (*) Les pourcentages marqués d’une étoile se lisent horizontalement.
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/16288/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 328k
Titre III - SYSTÈME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)
Légende (*) Les pourcentages marqués d'une étoile se lisent horizontalement.
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/16288/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 318k
Titre III - SYSTÈME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)
Légende (*) Les pourcentages marqués d'une étoile se lisent horizontalement.
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/16288/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 284k
Titre III - SYSTÈME ANTHROPONYMIQUE MASCULIN (Xe-1280) (La Chapelaude)
Légende (*) Les pourcentages marqués d'une étoile se lisent horizontalement.
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/16288/img-7.jpg
Fichier image/jpeg, 295k
Titre IV - ÉVOLUTION DES FORMES ANTHROPONYMIQUES A PLUSIEURS ÉLÉMENTS (La Chapelaude)
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/16288/img-8.jpg
Fichier image/jpeg, 191k
Titre V - ÉVOLUTION DES "SURNOMS" (La Chapelaude)
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/16288/img-9.jpg
Fichier image/jpeg, 276k
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/16288/img-10.jpg
Fichier image/jpeg, 337k

Auteur

D.E.A. - Tours

© Presses universitaires François-Rabelais, 1990

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search