Version classiqueVersion mobile

Cases-pixels

 | 
Julien Baudry

Galerie. 21 étapes d'une histoire esthétique : œuvres et auteurs marquants

Wandrille et al. Donjon pirate

La collaboration au cœur de la création

Texte intégral

L’œuvre

1Le blog collectif Donjon Pirate se présente comme un hommage et une réinterprétation de la série Donjon, créée par Lewis Trondheim et Joann Sfar en 1998 chez l’éditeur Delcourt. En deux saisons, une centaine de planches sont publiées par différents auteurs sur un principe identique : chaque auteur imagine un album fictif qu’il place dans la chronologie précise de la série (divisée en trois époques) et en dessine une planche, sans forcément chercher de continuité avec les autres planches publiées sur le blog. Chaque auteur s’approprie selon son style l’univers et les personnages.

2Donjon Pirate renvoie à une pratique de création propre à l’écriture sur le Web : la fanfiction. Le principe de la fanfiction est de prolonger une œuvre célèbre, généralement dans le cadre communautaire d’un forum ou d’un réseau social. C’est une forme de re-création et d’appropriation des œuvres du monde « analogique ». La différence notable avec le phénomène des fanfictions est que la plupart des auteurs de Donjon Pirate sont des professionnels ou semi-professionnels, et non des amateurs.

3La diversité des planches présentes sur Donjon Pirate permet d’apprécier des interprétations très variées : scènes venant combler des trous du scénario original, simples parodies humoristiques, pastiches habiles ou véritables segments de saga, à l’image de la série de planches « Les Chevaliers sans plastron » par Obion. Mais en réalité, c’est la série Donjon elle-même qui se veut multiforme et invite bien à ce type de dérivation. En effet, dans la collection « Monster » de la série Donjon chaque album est dessiné par un dessinateur différent « invité » par les scénaristes. Donjon Pirate reproduit ce fonctionnement à l’échelle d’une planche et s’appuie sur le principe, affirmé par Trondheim et Sfar, selon lequel la série comporte potentiellement plus de 300 albums. Les auteurs de Donjon Pirate les ont pris au mot.

Les auteurs

4Donjon Pirate a fait intervenir près d’une quarantaine de dessinateurs différents. L’identité des « pirates » n’est pas révélée pendant la diffusion des planches mais lors d’une soirée spéciale du festival d’Angoulême 2007. Parmi eux, on trouve de nombreux blogueurs bd (Obion, Martin Vidberg, James, Monsieur le Chien), mais aussi des auteurs extérieurs à la blogosphère (Anne Simon, Loïc Sécheresse). La plupart d’entre eux, cependant, ont déjà publié en ligne. L’initiateur du projet mérite d’être nommé : Wandrille Leroy est un animateur très actif de la communauté des auteurs de bande dessinée numérique. Il tient lui-même un blog bd (Seul comme les pierres) ainsi qu’un blog de réflexion (Quelque chose à dire). À partir de 2006, il mène de nombreux projets pour faire connaître la création graphique en ligne : Donjon Pirate, concours Révélation blog… Responsable des maisons d’éditions sœurs Warum et Vraoum, il y publie plusieurs auteurs ayant émergé sur le Web. Proche en cela de Trondheim et Phiip, il contribue à créer des ponts entre la création numérique et l’industrie papier.

Collectif, Donjon Pirate, Monsieur Le Chien, « Donjon crépuscule 113 page 21 : Le miroir aux frustrations », 8 janvier 2007.

Collectif, Donjon Pirate, Wandrille Leroy, « Le conseil pirate : Marcel Marcel », 2 février 2007.

Le contexte

5Émanation de la blogosphère bd, Donjon Pirate est un bon exemple de l’effervescence de la création collective en ligne. Si la plupart des sites ou blogs sont des espaces individuels d’expression, les auteurs du Web se regroupent régulièrement pour des projets collectifs, comme Chicou-Chicou, Damned ou le site 30joursdebd. La dimension communautaire est non seulement un moteur de la mise en réseau des blogueurs, mais aussi un moyen de créer. Donjon Pirate, par son balancement entre création individuelle (chaque auteur réalise sa planche et son album) et création collective (certains personnages sont repris d’une planche à l’autre) illustre bien l’ambivalence de la blogosphère bd, et des réseaux sociaux en général : juxtaposition d’expressions individuelles autant que mise en commun.

6Saison 1 : blog hebergé sur la plateforme Canalblog ; saison 2 : site web hebergé par free.fr. Accès libre.

Table des illustrations

Légende Collectif, Donjon Pirate, Monsieur Le Chien, « Donjon crépuscule 113 page 21 : Le miroir aux frustrations », 8 janvier 2007.
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/15813/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 640k
Légende Collectif, Donjon Pirate, Wandrille Leroy, « Le conseil pirate : Marcel Marcel », 2 février 2007.
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/15813/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 279k

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search