Version classiqueVersion mobile

Cases-pixels

 | 
Julien Baudry

Galerie. 21 étapes d'une histoire esthétique : œuvres et auteurs marquants

Yassine (avec Vincent Solé). Duel à Pixville

La culture du pixel

Texte intégral

L’œuvre

1Duel à Pixville se présente à l’internaute de façon impromptue comme une suite de pop-ups apparaissant subitement à l’écran. Chaque pop-up contient une case de l’histoire, en réalité un gif animé. C’est ensuite au lecteur de reconstituer l’histoire en déplaçant les fenêtres-cases sur son écran en s’aidant des stéréotypes du western : le saloon, la belle pépée, le Mexicain, le lynchage, le duel au soleil… Telle est la première particularité de cette bande dessinée numérique très expérimentale qui joue sur une des caractéristiques de l’environnement informatique : le fenêtrage et la lecture par « écrans », mais aussi sur notre propre connaissance d’un genre mémorable, ici parodié. La seconde particularité de Duel à Pixville est l’esthétique pixel art choisie par Yassine. Chacun des personnages est un bonhomme-pixel (variante numérique du bonhomme-patate) et les dessins et décors sont tout en crénelures et pixels apparents. Le pixel art est une esthétique de la création numérique qui fait volontairement référence aux débuts de l’informatique, aux graphismes 8-bits, et transporte avec elle tout un univers visuel propre à la culture geek des origines. Ces deux caractéristiques (jeu sur le fenêtrage et pixel art) font de Duel à Pixville une sorte de démonstration de ce que pourrait être une « culture de l’informatique » appliquée à la bande dessinée. Le pixel est ici à la fois fondement d’une esthétique et personnage. L’œuvre tient donc à la fois de l’hommage à l’informatique primitif et de l’exercice de style interactif oubapien, puisque c’est finalement au lecteur de reconstituer sa propre histoire en ré-agençant les fenêtres.

L’auteur

2Culture du pixel, expérimentation visuelle et humour ludique sont les trois piliers des créations de Yassine. C’est dans le cadre du webzine @Fluidz qu’il développe ses principales productions, dans une page intitulée « Lo-Tech Enterprise », en référence à une conception de la culture numérique qui n’a pas de scrupules à opérer des retours en arrière technologiques pour chercher la simplicité de moyens. Il se situe toujours à la lisière entre la bande dessinée et les arts numériques, puisqu’il réalise aussi « Pixpro », faux logiciel d’infographie interactif, tandis que le « Museum of Modern Pixel Art » est une galerie d’art parodique. Il collabore dans ce cadre avec Vincent Solé, webmestre de Fluide glacial et développeur pour la plupart des œuvres numériques publiées. Avec Toma Bletner, Yassine anime ensuite la série Monsieur Strip qui sera publiée en 2012 chez Altercomics. Son esthétique est celle d’un pixel art foisonnant et humoristique. Son activité dans la création de bande dessinée est complétée par l’animation de sites web, émissions de radio ou manifestations diverses autour de l’illustration et de la bande dessinée, dont l’évènement Réforme graphique en 2015, à destination des enfants.

Yassine (avec Vincent Solé), Duel à Pixville, pour @Fluidz, 2002.

Le contexte

3@Fluidz est un webzine fondé en 1999, un des premiers espaces de création professionnelle collective du Web avec Coconino World. Il se présente comme la déclinaison numérique (et gratuite) de Fluide Glacial. Il accueille de nombreux auteurs de la revue : Julien et Vincent Solé, webmestres du site, Léandri, Pixel Vengeur, Thiriet, Édika, Éric Deup, Romain Dutreix mais aussi des dessinateurs n’ayant pas publié dans la revue papier jusqu’à présent et qui, pour certains, rejoindront l’équipe : Capu et Libon, Gä, Kek… Les créations si particulières de Yassine témoignent bien de la fonction de « terrain de jeu » qui aura été celle d’@Fluidz pendant ces six ans d’existence. Le site permet à des auteurs professionnels de développer des créations aux formes extrêmement variées, des planches les plus traditionnelles aux productions expérimentales. Il est aussi un terrain de rencontre entre des profils plus directement attirés par l’informatique (Yassine, Julien et Vincent Solé) et des auteurs plus anciens de la revue, à la production traditionnelle.

Diffusée dans : webzine @fluidz. Images au format.gif dans des fenêtres html. Accès libre.

Table des illustrations

Légende Yassine (avec Vincent Solé), Duel à Pixville, pour @Fluidz, 2002.
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/15795/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 149k

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search