Version classiqueVersion mobile

Cases-pixels

 | 
Julien Baudry

Galerie. 21 étapes d'une histoire esthétique : œuvres et auteurs marquants

Fred Boot (d’après Frédéric Boilet). L’épinard de Yukiko

L’adaptation numérique avancée

Texte intégral

L’œuvre

1L’Épinard de Yukiko est l’adaptation numérique, par Fred Boot, d’un album de Frédéric Boilet paru en 2001 chez Ego comme X. Il s’agit toutefois d’une « recréation numérique » et non d’une simple numérisation. Fred Boot réutilise des planches de l’album et, derrière une musique d’Olivier Ménival, propose au lecteur une navigation différente dans le récit. La souris est l’outil par lequel le lecteur est invité à avancer en cliquant sur des éléments, déclenchant des animations, agissant sur des objets présents à l’image, dévoilant des dessins comme s’il les dessinait lui-même… L’auteur imagine, pour chaque case choisie, une modalité d’action par le lecteur. Cette dimension ludique de la découverte du récit s’adapte bien à cette histoire d’amour pleine d’autodérision comme sait les dessiner Frédéric Boilet.

L’auteur

2Fred Boot est un nom qui revient régulièrement dans l’histoire de la bande dessinée numérique des années 2000. Graphiste polyvalent ayant travaillé dès les années 1990 dans le design numérique, sa collaboration avec Frédéric Boilet au début des années 2000 marque ses premiers pas dans la bande dessinée numérique. Dès lors, si la bande dessinée n’est pas son activité principale, c’est une activité régulière qu’il déploie principalement sur support numérique. Sa production numérique est d’une grande diversité formelle qui témoigne de son approche hétéroclite de la création et de la diffusion numérique. À côté de créations multimédia complexes comme L’Épinard de Yukiko, Fred Boot s’est aussi adonné au blog (Place du Petit Enfer), à la post-publication d’album papier (Gordo), à la bande dessinée numérique à suivre (The Shakers, Shaobaibai, Rainbow Mist, Mon Oncle Benjamin) mais aussi, plus récemment, au Turbomedia (The Shakers : opération Cocteau Pussy) et à la publication sur Facebook (Yeoshua). Il est un auteur très présent sur la plateforme Webcomics.fr, mais publie aussi sur son propre site web.

Le contexte

3Ce type d’adaptation inventive librement mise en ligne est une modalité de production récurrente chez les dessinateurs professionnels qui investissent le Web autour de 2000. C’est aussi la démarche d’Yslaire (xxeciel.com) et de Benoît Peeters et Frédéric Schuiten (urbicande.be). Œuvres imprimées et œuvres numériques fonctionnent ici parallèlement, l’une complétant l’autre par l’usage d’éléments multimédias (sons, animations…) mis au service du récit. Fred Boot défend alors cette conception de la bande dessinée numérique comme « une œuvre augmentée de tout le contenu contextuel qui existe et qui enrichit son univers ». Les liens de L’Épinard de Yukiko avec la bande dessinée imprimée sont forts puisque, au-delà de l’adaptation, cette création intervient dans le contexte de la « Nouvelle Manga », mouvement engagé par Frédéric Boilet et dont la collaboration avec Fred Boot constitue la branche « digitale ». L’objectif de la « Nouvelle Manga » est d’encourager les échanges culturels et les co-créations entre auteurs français et japonais. Il rédige en 2001 un manifeste invitant ses collègues dessinateurs à s’inspirer des créations japonaises qui peuvent apporter beaucoup en termes de graphisme et de narration. Entre 2001 et 2004, quatre œuvres originales de Fred Boot vont naître de la « Nouvelle Manga digitale » en plus de L’Épinard de Yukiko : Aiko, Fuseki, Chuban et Place du Petit Enfer. Elles sont fidèles à l’esprit voulu par Frédéric Boilet à la fois par leur aspect multiculturel et par leur souhait de rompre une autre frontière : celle qui existe entre la bande dessinée et les arts numériques.

Fred Boot, d’après Frédéric Boilet, L’Épinard de Yukiko, 2002 (dernière édition imprimée : Les Impressions Nouvelles, 2017).

Bibliographie

Bibliographie

Le site de Fred Boot : http://www.fredboot.com/.

Le site de Frederic Boilet : http://www.boilet.net/.

Frédéric Boilet, « La Nouvelle Manga digitale », sur le site web de l’auteur, 2004, [en ligne] ; url : http://www.boilet.net/fr/nouvellemanga.html#digitale/.

Fred Boot, « La Nouvelle Manga digitale », sur Bdnews.net, 2004, [actuellement hors ligne] ; url : http://www.bdnews.net/news.php?action=view&id=141/.

Diffusée sur le site web de Frédéric Boilet, puis sur la plateforme Webcomics.fr. Œuvre numérique au format flash. Accès libre [actuellement hors ligne].

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search