Version classiqueVersion mobile

Cases-pixels

 | 
Julien Baudry

Galerie. 21 étapes d'une histoire esthétique : œuvres et auteurs marquants

François Coulon & Laurent Cotton. L’égérie

Bande dessinée et fictions hypertextuelles

Texte intégral

L’œuvre

1L’Égérie est une fiction hypertextuelle où texte et image sont complémentaires mais séparés dans des espaces distincts. Textes et images relèvent d’un choix graphique qui emprunte à la fois à la ligne claire graphique et au pixel art numérique, à une époque où les restrictions techniques des machines commencent à évoluer pour permettre une plus grande variété de styles visuels. Le récit se veut interactif, mais sans se confondre avec un jeu vidéo : le lecteur est invité à suivre le quotidien d’Amandine Palmer et à la faire agir. Les choix du lecteur modifient le cours de l’histoire, parfois selon un système de récit par lien calculé : les conséquences de l’action du lecteur dépendent de l’avancée du récit. De cette façon, chaque lecture de L’Égérie est unique et non-reproductible.

L’auteur

2François Coulon est un des premiers auteurs de la littérature numérique française. Son travail, qui commence au début des années 1990, se caractérise par l’emploi conjoint de textes, d’images fixes, et d’images animées et filmées, dans des œuvres hypertextuelles. Par ailleurs, ses productions sont fortement teintées d’une forme d’humour léger et décalé qui permet de rendre invisible auprès du lecteur des structures narratives complexes. Coulon fait intervenir dans ses œuvres des éléments aléatoires déterminées par le programme, mais aussi des « liens calculés », de sorte que la destination d’un lien peut changer en fonction des clics précédents.

Le contexte

3L’Égérie s’inscrit dans les débuts de la littérature numérique et plus spécifiquement des fictions hypertextuelles, genre dont elle relève. Le principe de l’hypertexte (ou hypermédia), fondamental dans la pensée informatique à partir des années 1990 et de l’avènement du Web, repose sur la mise en relation de blocs d’information par des liens permettant de naviguer de l’un à l’autre. En terme littéraire, la structure hypertextuelle suppose une fiction non-linéaire où le lecteur est invité à agir et opérer des choix pour avancer dans le récit. Les premières fictions hypertextuelles apparaissent aux États-Unis à la fin des années 1980, et en France au début des années 1990. L’Égérie n’est donc pas à proprement parler une bande dessinée : elle se rapproche davantage, dans la séparation entre texte et image et l’absence des codes habituels comme la bulle, de l’album illustré. Néanmoins, elle montre que les interrogations liées à la place du texte et de l’image dans un récit numérique ne sont pas l’apanage de la bande dessinée. Les auteurs de fictions hypertextuelles ont très tôt cherché à utiliser l’image au service du récit.

François Coulon et Laurent Cotton, L’Égérie, 1993 (images de la seconde version pour Mac).

4La frontière entre fictions hypermédiatiques et bandes dessinées numériques s’avère finalement bien mince et contribue à décloisonner les champs de la création. Les leçons de Coulon, de ses créations et de la littérature numérique en général ont toutefois très peu essaimé dans le domaine de la bande dessinée numérique au sens strict, à l’exception peut-être de certains expérimentateurs comme Tony.

Bibliographie

Bibliographie

Site officiel de François Coulon : http://www.francoiscoulon.com/. Lire notamment « Des textes et des écrans », Nov’Art, 1995 (http://www.francoiscoulon.com/articles/du_texte_et_des_ecrans.html).

Moana Ladouceur, « L’Égérie, la vie d’Amandine Palmer » dans Répertoire des arts et littératures hypermédiatiques, ALN/NT2, [en ligne], url : http://nt2.uqam.ca/fr/repertoire/legerie-la-vie-damandine-palmer/.

« La littérature numérique », sur Leonardo/Olats (http://www.olats.org/livresetudes/basiques/litteraturenumerique/9_basiquesLN.php).

Version originale développée en 1990 pour Atari ST ; seconde version (1993) développée pour Mac. Librement disponible sur le Web : https://légérie.fr.

Table des illustrations

Légende François Coulon et Laurent Cotton, L’Égérie, 1993 (images de la seconde version pour Mac).
URL http://books.openedition.org/pufr/docannexe/image/15756/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 220k

Lire

Open access

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search