Version classiqueVersion mobile

La charpente de la cathédrale de Bourges

 | 
Frédéric Épaud

Annexe 1. La dérestauration du XXIe siècle

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La restauration entreprise sur les grandes charpentes entre 2010 et 2014 avait suscité une vive réaction suite au remplacement de nombreux bois du xiiie siècle. La question de la justification de ce chantier avait été aussi soulevée en raison du bon état de conservation des charpentes médiévales qui avaient déjà été restaurées à la fin du xixe siècle. Cette polémique a été rendue publique par un article paru en 2015 sur le site internet de la SPPEF1, auquel avait répondu l’architecte en chef des Monuments historiques responsable des travaux2. Pour suivre ce débat technique et déontologique, il est nécessaire de revenir ici sur les arguments avancés par les deux partis dans la mesure où ils se sont exprimés publiquement.

En 2007, avant les travaux, le rapport de présentation déposé par l’architecte en chef soulignait que la charpente était dans un bon état de conservation excepté deux entraits du xviiie siècle dans la partie centrale3. Toute la charpente avait en effet été restaurée d...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search