Version classiqueVersion mobile

La charpente de la cathédrale de Bourges

 | 
Frédéric Épaud

Chapitre III. La structure de la charpente

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au premier regard, les charpentes gothiques de la nef et du chœur semblent identiques, avec une uniformité structurelle qui témoigne d’un projet originel commun (fig. III-1). Cette homogénéité renvoie à celle qui transparaît globalement dans l’édifice où l’architecture du chœur ne se distingue de celle de la nef qu’à quelques détails près, malgré la longue durée du chantier. Dans la charpente, cette cohérence structurelle se justifierait par la célérité du chantier, avec une mise en œuvre rapide en 1256-1257 malgré des approvisionnements commencés dès 1230. Toutefois, nombre de détails permettent de bien distinguer la charpente de la nef de celle du chœur, que ce soit par la section de pièces, le marquage des bois, la structure des fermes, le sens de montage des fermes ou le contreventement des fermes. Ces éléments, que nous analyserons un à un, permettront de mettre en évidence deux chantiers bien distincts entre la charpente de la nef et celle du chœur qui se sont succédés rapidem...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search