Version classiqueVersion mobile

La charpente de la cathédrale de Bourges

 | 
Frédéric Épaud

Chapitre II. Le bois d’œuvre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Lors du chantier de 2010-2014, la mise en place d’échafaudages à tous les niveaux de la charpente, des voûtes jusqu’au faîtage, a été l’occasion de mener à bien une étude dendroarchéologique sur l’ensemble des bois d’œuvre du xiiie siècle. Les mensurations et la morphologie de tous les bois ont été relevées comme la section à chaque extrémité, la présence d’aubier et des nœuds, mais aussi les indices d’équarrissage forcé et les traces d’outils. Outre la datation des bois pour la chronologie des phases du chantier et des campagnes d’abattages, les analyses dendrochronologiques ont été menées aussi afin de définir le profil écologique des arbres exploités (âge, type de croissance, impact anthropique…) pour en déduire les caractéristiques de peuplement des parcelles forestières exploitées (densité des populations, type de futaie…) et de sa gestion par l’homme (cycles d’éclaircies, modalités de régénération, coupes, émondages…).

À travers ces données, nous nous sommes interrogés sur les ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search