Desktop versionMobile Version

Les récollets

 | 
Caroline Galland
, 
Fabien Guilloux
, 
Pierre Moracchini

4e partie. Inventer une identité spirituelle

À propos de La Récollette : Les récollets et la messe en plain-chant musical à l’époque moderne

Cécile Davy-Rigaux

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändlern im PDF- und ePub-Format online erworben werden, wenn der Verlag diesen kommerziellen Vertrieb gewählt hat. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

L’existence, au sein du corpus régulièrement croissant des messes en/plain-chant musical qui circule depuis le milieu du xviie siècle en France, d’une messe dite « Récollette » invite à faire le point sur l’apport des frères mineurs dans ce genre nouveau et plus particulièrement sur celui des récollets.

Le genre de la messe dite « en plain-chant musical » et plus généralement les nouveaux chants ecclésiastiques qui apparaissent en France avec l’expansion de la Réforme catholique, a encore été peu étudié1. L’idée de repenser l’ordinaire de la messe dans un style de plain-chant nouveau naît selon toute apparence vers le milieu du xviie siècle sous la plume de deux grands musiciens d’Église : Henry Du Mont (1610-1684), sous-maître de la Chapelle royale de Louis XIV, et son jeune collègue Guillaume-Gabriel Nivers (ca. 1632-1716), organiste de l’église Saint-Sulpice puis plus tard de la même Chapelle royale, et futur maître de musique de l’institut Saint-Louis des Demoiselles de Saint-Cyr...

Autor

IReMus, UMR 200 (CNRS-BnF-Ministère de la Culture)

© Presses universitaires François-Rabelais, 2014

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540

Diese digitale Publikation wurde durch automatische optische Zeichenerkennung erstellt.
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search