Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les récollets

 | 
Caroline Galland
, 
Fabien Guilloux
, 
Pierre Moracchini

3e partie. Territoires : Villes, provinces, nations

Quo vadis provincia ? Les récollets de Saint-Trond et l’identité des frères mineurs belges (1833 - ca. 1863)

Jo Luyten et Carine Dujardin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le 19 avril 1842, le cardinal Luigi Lambruschini (1776-1854) ordonne au procureur des riformati à Rome, la fondation d’une province régulière en Belgique. Un nouveau cadre est ainsi créé pour les établissements de récollets situés dans les frontières du tout jeune pays (1830). Les religieux de Saint-Trond, de Tielt et de Gand sont les premiers à entrer dans cette nouvelle structure. Mais la fondation de cette province a été précédée par une décennie intéressante, au cours de laquelle les bases de l’identité de la nouvelle structure de l’Ordre ont été jetées. Le champ de tension triangulaire entre sentiments nationaux, politique intra-ecclésiastique et conception de l’observance religieuse, a accouché d’un idéal de récollection, influencé notamment par le couvent de Saint-Trond, qui occupe au sein de la province une position dominante. La récollection se caractérise par une vie conventuelle et pénitentielle stricte au détriment d’une tendance aspirant à un plus grand engagement dans ...

Auteurs

KADOC – Leuven

KADOC – Leuven

© Presses universitaires François-Rabelais, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540