Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les récollets

 | 
Caroline Galland
, 
Fabien Guilloux
, 
Pierre Moracchini

2e partie. Politiques récollettes

Les faux jumeaux. Récollets et capucins dans un diocèse français : Clermont (1600-1660)

Grégory Goudot

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il faut se réjouir que soit venue l’occasion d’en finir avec une forme de « complexe récollet », en cernant enfin pour elle-même l’identité d’une branche du franciscanisme moderne jusqu’ici éclipsée par les omniprésents capucins. Heureuse revanche, qui pour autant n’interdit pas toute référence à ces derniers, et encore moins une vision comparatiste qu’impose ce constat rebattu : la diffusion des réformes capucine et récollette s’est avérée numériquement sans comparaison, alors que bien des choses les rapprochaient – et d’abord le fait d’être l’une et l’autre issues de l’Observance. Le succès des capucins est très précisément chiffrable : 325 couvents en Europe en 1579, 660 en 1596 – soit un doublement en l’espace de deux décennies –, le seuil des 1 500 maisons étant franchi en 1660. De cette expansion spestaculaire, l’espace français constitue le principal théâtre, puisqu’entre 1596 et 1643, plus du tiers des nouveaux établissements européens de l’Ordre y voient le jour. Le nombre ...

Auteur

Centre d'Histoire « Espaces et Cultures »
Université Blaise-Pascal - Clermont-Ferrand

© Presses universitaires François-Rabelais, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540