Versione classicaVersione mobile

Apprendre à peindre

 | 
Alain Bonnet
, 
France Nerlich

4e partie. Mission et subversion. Les ateliers privés comme Foyers d’une pensée alternative

Du dessin dans l’enseignement de Thomas Couture

Camille Mathieu

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

Dans son traité de 1867 intitulé Méthode et Entretiens d’atelier, le peintre Thomas Couture insiste sur l’importance de la pratique du dessin pour ses jeunes élèves. « Un musicien vous dirait : des gammes ! des gammes ! moi, je vous dirai : du dessin ! du dessin ! Dessinez matin et soir pour exercer votre œil et pour avoir une main sûre1. » Longtemps réputé pour son style ébauché, sa prédilection pour la couleur et son aversion pour les principes académiques, Couture affirma en fait tout au long de sa carrière l’importance et l’utilité du dessin. Il précisa dans sa Méthode que le dessin « peut être sublime, qu’il prime sur tout, et que les qualités de couleur et de lumière ne peuvent que lui être secondaires2 ».

Dans le récit de sa jeunesse relaté dans la Méthode, la pratique du dessin, et en particulier le dessin d’après le modèle vivant, apparaît comme un leitmotiv dans la carrière de l’artiste3. Couture raconte comment, né en 1815 à Senlis et fils d’un artisan cordonnier, il passa...

Autore

Doctorante en histoire de l’art à l’université de Californie, Berkeley. Ayant obtenu la bourse Théodore Rousseau du Metropolitan Museum of Art, elle poursuit à Paris des recherches pour sa thèse intitulée Redécouvrir l’Antiquité : les artistes français et la communauté artistique à Rome, 1803-1819 sous la direction des professeurs T. J. Clark et Darcy Grigsby.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2013

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Questa pubblicazione digitale è stata realizzata tramite il riconoscimento ottico dei caratteri automatico (OCR).
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search