Versión clásicaVersión móvil

Apprendre à peindre

 | 
Alain Bonnet
, 
France Nerlich

3e partie. École et réseaux. Les ateliers de Paul Delaroche et Léon Cogniet

École et réseaux

Les ateliers de Paul Delaroche et Léon Cogniet

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Au cours des années 1830-1840, les ateliers privés de Paul Delaroche et de Léon Cogniet jouent un rôle majeur dans la formation des jeunes artistes à Paris. Si les deux peintres sont également membres de l’Académie et enseignent par ailleurs à l’École des beaux-arts, c’est véritablement leur atelier privé, voire le cercle restreint dont ils s’entourent, qui génère chez leurs élèves un esprit de communauté. Or ces « écoles » ne se fondent ni sur des dogmes stylistiques, ni sur une vision nationale de l’art. L’admiration et la fidélité à l’égard des maîtres ne signifient en effet pas nécessairement adhésion ou imitation stylistique, mais plutôt appartenance à un corps et à une expérience collective. Alors que Delaroche et plus encore Cogniet sont aujourd’hui considérés comme des artistes secondaires du xixe siècle, leur réputation dépasse à l’époque largement les frontières et leurs ateliers attirent nombre de jeunes étrangers (et étrangères). Leur présence fait apparaître les complex...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2013

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Esta publicación digital es el resultado de un proceso automático de reconocimiento óptico de caracteres.
Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search