Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Apprendre à peindre

 | 
Alain Bonnet
, 
France Nerlich

1re partie. Art et métier. Structures de l’enseignement privé dans les ateliers

Former les jeunes filles à la peinture dans la première moitié du xixe siècle

Séverine Sofio

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Mon élève que je regarde comme mon meilleur ouvrage1 »

[En 1834, Félix Pyat décrit une nouvelle maladie, extrêmement contagieuse, qui touche la jeunesse, « une espèce de crise cérébrale qui s’attaque surtout à la raison ». Il s’agit de « l’artistisme ».]

Le mal attaque également les hommes et les femmes. Depuis quelque temps même, il sévit particulièrement sur les femmes. Paris est infecté d’artistes. Le drapeau noir devrait flotter sur les tours de Notre-Dame.

Félix Pyat, Nouveau Tableau de Paris au xixe siècle, t. IV, 1834, p. 18 et 21.

Si l’on s’est jusqu’à présent peu intéressé à la formation des peintres au cours de la première moitié du xixe siècle, plus rares encore sont celles et ceux qui se sont penchés sur l’accès des femmes aux lieux d’enseignement pratique des beaux-arts à cette époque, c’est-à-dire aux voies qui ont permis aux nombreuses peintres d’acquérir le savoir-faire mais aussi, plus généralement, le « savoir-être » qui ont fait d’elles des professionnelles de l’art...

Auteur

Sociologue au CNRS, membre de l’équipe « Culture et sociétés urbaines » du CRESPPA (UMR 7217 CNRS-Université Paris 8). Diplômée de l’École du Louvre, spécialisée en sociologie historique, elle est l’auteure de La Parenthèse enchantée. Genre et beaux-arts, 1750-1850, Paris, CNRS Éditions, 2013, qui propose une histoire sociale des artistes (hommes et femmes) en même temps qu’une étude de l’organisation de l’espace de production artistique aux xviiie et xixe siècles.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540