Version classiqueVersion mobile

Apprendre à peindre

 | 
Alain Bonnet
, 
France Nerlich

Préface

Sébastien Allard

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La création de classes de peinture à l’École des beaux-arts bouleversa en 1863 un ordre bien établi dans la formation des peintres français et souleva de vives polémiques. L’enseignement de la peinture avait toujours été l’affaire d’ateliers privés, tandis que l’École des beaux-arts transmettait « ce qu’il y a dans l’art de plus fondamental, de plus immuable, de moins conventionnel, de plus susceptible de démonstration rigoureuse, c’est-à-dire le dessin proprement dit1 ». Opposé à la création de ces ateliers pratiques au sein de l’institution publique, Louis Vitet plaidait pour que l’on revienne à la stricte séparation de l’enseignement du dessin, système théorique et abstrait de l’art, et cet « art de peindre, ce grand mystère » dont les variétés infinies ne pouvaient être révélées que par les « assidus conseils, l’intimité d’un maître » : « L’État, à la rigueur, peut faire des dessinateurs ; il faut pour former des peintres un intérieur, une famille, et la famille de l’artiste, c’...

Auteur

Conservateur au département des peintures du musée du Louvre, responsable des collections du xixe siècle. Il est l’auteur de nombreux livres et essais sur l’art européen de cette période. La question de la formation des artistes est particulièrement abordée dans les ouvrages publiés avec Marie-Claude Chaudonneret : Ingres. La réforme des principes : 1806-1834, Lyon, Fage Éditions, 2006, et Le suicide de Gros. Les peintres de l’Empire et la génération romantique, Montreuil, Gourcuff Granedigo, 2010.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search