Versione classicaVersione mobile

Apprendre à peindre

 | 
Alain Bonnet
, 
France Nerlich

Préface

Sébastien Allard

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

La création de classes de peinture à l’École des beaux-arts bouleversa en 1863 un ordre bien établi dans la formation des peintres français et souleva de vives polémiques. L’enseignement de la peinture avait toujours été l’affaire d’ateliers privés, tandis que l’École des beaux-arts transmettait « ce qu’il y a dans l’art de plus fondamental, de plus immuable, de moins conventionnel, de plus susceptible de démonstration rigoureuse, c’est-à-dire le dessin proprement dit1 ». Opposé à la création de ces ateliers pratiques au sein de l’institution publique, Louis Vitet plaidait pour que l’on revienne à la stricte séparation de l’enseignement du dessin, système théorique et abstrait de l’art, et cet « art de peindre, ce grand mystère » dont les variétés infinies ne pouvaient être révélées que par les « assidus conseils, l’intimité d’un maître » : « L’État, à la rigueur, peut faire des dessinateurs ; il faut pour former des peintres un intérieur, une famille, et la famille de l’artiste, c’...

Autore

Conservateur au département des peintures du musée du Louvre, responsable des collections du xixe siècle. Il est l’auteur de nombreux livres et essais sur l’art européen de cette période. La question de la formation des artistes est particulièrement abordée dans les ouvrages publiés avec Marie-Claude Chaudonneret : Ingres. La réforme des principes : 1806-1834, Lyon, Fage Éditions, 2006, et Le suicide de Gros. Les peintres de l’Empire et la génération romantique, Montreuil, Gourcuff Granedigo, 2010.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2013

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Questa pubblicazione digitale è stata realizzata tramite il riconoscimento ottico dei caratteri automatico (OCR).
Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search