Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le cheval au Moyen Âge

 | 
Elisabeth Lorans

IV — « La mort du petit cheval » : de la consommation au rituel funéraire

Un amas original d’ossements de chevaux

Aux VIIe-VIIIe siècles à Bourges (Cher)

A rare assemblage of horse bones from the 7th-8th centuries in Bourges (Cher)

Marilyne Salin

Résumé

A limited excavation located “Impasse Saint-Jean” in Bourges (Cher) partly brought to light an animal bones deposit on a small surface. Portions of skeletons partially in connedion attributed essentially to the cattle and horse were discovered. The bones carry cut marks testifying a meticulous meat taking by knife. The major information holds the atypical charader of this animal deposit, dominated, besides the cattle, by horse which is rarely a dominant species in garbage dumps in the Early Middle Ages.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 10000000000001F20000028E84C9A3E3.jpg

Fig. 1. Localisation du diagnostic de l'Impasse Saint-Jean dans le contexte topographique et historique de Bourges et vue du dépôt au moment de son apparition et juste avant qu'il ne soit ennoyé.

UN DIAGNOSTIC ARCHÉOLOGIQUE RÉALISÉ « Impasse Saint-Jean » à Bourges a mis au jour une partie d’un amas d’ossements animaux sur une surface d’environ 8 m2 (Fig. 1). Ces vestiges osseux proviennent d’un épandage sans limite distincte au sein d’une matrice limono-sableuse meuble, humide et très organique. Cette formation recouvre un calcaire graveleux qui pourrait être interprété comme une ancienne berge de l’Auron, rivière dont le cours actuel est situé à une centaine de mètres au nord-est.

La remontée très rapide de la nappe phréatique n’a pas permis une observation minutieuse de l’organisation de cet amas, dont les os ont été prélevés rapidement avant que le fond de la fouille ne soit ennoyé. L’extension maximale de l’épandage n’a pu être définie.

Deux datations par 14C sur les ossements donn...

Auteur

Archéozoologue, Service d’archéologie préventive de Bourges Plus, UMR 7324 CITERES-Laboratoire archéologie et territoires.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540