Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le cheval au Moyen Âge

 | 
Elisabeth Lorans

IV — « La mort du petit cheval » : de la consommation au rituel funéraire

Des chevaux dans les tombes avares

Étude comparative de six nécropoles (milieu du VIIe – milieu du IXe siècle)

Horse burials in the Carpathian basin. Comparative study of six cemeteries from the middle of the 7th to the middle of the 9th centuries

Ilona Bede

Résumé

The so-called “horse and horsemen burials” of Steppic cultures, including those of the Avar period in early medieval Central Europe, are well known by archaeological research. The question of equine presence in funerary context will not be broached here through the “nomadic tradition” point of view, often set up as a model. The matter is to consider every archaeological data as an evidence of a funerary gesture, of a step in the sequence of funeral operations. The purpose is to give back the initial process, sketching the successive actions in their temporal and spatial characteristics in order to understand the place given to horses. The data of six cemeteries have been compared by means of simple statistical analysis. Results and observations allow a first outline of horse’s funerary handling, of his role in death’s experience and, by extension, of the importance and sense given by the settled Avar society.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La période avare correspond en Europe centrale à la durée du Khaganat mis en place par les Avars au début du dernier tiers du vie siècle. Cette population hétérogène venue des steppes asiatiques1 domina le Bassin des Carpates, la grande plaine du Danube moyen, jusqu’au tournant des viiie et ixe siècles. Leur système étatique était très fortement imprégné des traditions steppiques d’Asie2 et un certain nombre de leurs traits culturels étaient caractéristiques des cultures de nomades cavaliers de Sibérie méridionale, parmi tant d’autres la présence du cheval dans les rites funéraires3.

La présente étude vise à comprendre le rôle du cheval dans les pratiques funéraires en retraçant la chaîne des opérations effectuées pendant le processus funéraire.

Les observations sont le fruit d’une analyse comparative de plusieurs nécropoles des phases avares moyenne et tardive4, correspondant par opposition à la phase ancienne à une relative homogénéité de la culture matérielle avare.

LES CIMETIÈRES É...

Auteur

Doctorante en archéologie médiévale, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et UMR 8167 Orient et Méditerranée, Monde byzantin.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540