Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le cheval au Moyen Âge

 | 
Elisabeth Lorans

III — Les écuries : architecture, fonctionnement et représentation

L’écurie du roi aux XIIIe-XIVe siècles

Organisation et fonctionnement d’un grand service de l’Hôtel

Marshalsea in the 13th-14th centuries : the functioning of a major charge within the royal French household

Jean Chapelot

Résumé

The king needs a large number of horses so that royal residences always include buildings which house these animals and the carriages required for the service of the king. The functioning of the office of the marshalsea can be analysed from the beginning of the 13th century onwards and in the middle of the same century it became one of the most important charges within the office of the household.
Circa 1301, Philippe le Bel decides to create near Charenton (Val-de-Marne) the Lodging of Les Carrières which is the place where mo
st horses, carriages and weapons needed by the monarchy, either on a regular basis or for exceptional purposes, were permanently kept until the beginning of the 15th century. From the beginning, this place was also a royal residence.
In the 15th century, the keeper of the office of the marshalsea is a very important chara
cter. He is in charge of the Lodging of Les Carrières and of several places located in the capital city ; he buys horses and is responsible for their maintenance. He must also buy, maintain and keep in order the royal military and parade equipment.
The nearly total de
struction of all utility buildings within the royal medieval residences implies that stables are only known through written sources. Without the support of long term excavations on a sample of selected sites, we lack precise data on an important matter : what kind of horses were used in the king’s service ?

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

INTRODUCTION

Étudier l’Écurie du roi aux xiiie-xive siècle dans la prévôté et vicomté de Paris exigerait, dans l’absolu, le recours à une documentation très variée, mais qui dans les faits est d’une ampleur limitée1. Ce point est frappant si l’on s’en tient à deux sources documentaires qui sont, par nature, fondamentales pour notre sujet : les vestiges éventuels de bâtiments d’écurie ; les comptabilités de l’Écurie.

Parmi les dizaines de résidences qui appartiennent aux souverains aux xiiie-xive siècles, une grande majorité n’a laissé aucun vestige d’aucune sorte et celles dont il reste des éléments architecturaux comme le palais de la Cité à Paris, Fontainebleau (Seine-et-Marne), Senlis (Oise), Vincennes (Val-de-Marne), etc., ne possèdent plus rien des écuries des xiiie-xive siècles. Plus largement, l’archéologie nous est de peu de secours : rares ont été les fouilles récentes dans les résidences royales de cette époque et quand elles ont été organisées, comme ces dernières années à ...

Auteur

Directeur de recherche émérite, EHESS-CNRS – Paris, Centre de recherches historiques – Groupe d’archéologie médiévale.

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540