Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Société des Nations

 | 
Michel Marbeau

Partie V. La fin de la Société des Nations (1940-1946)

Chapitre 3. De la Société des Nations à l’Organisation des Nations unies (1945-1947)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La nécessité d'un sacrifice

Les « deux grands » contre la Société des Nations

Pearl Harbour oblige les Américains à prendre leurs responsabilités, à participer à un conflit dans lequel ils ne voulaient initialement pas entrer. La fin de la guerre approchant, ils sont désormais prêts à assumer les responsabilités que leur puissance leur confère. Ils ne sont plus hostiles à une participation à une organisation internationale : des sondages montrent qu’une majeure partie de la population y est favorable. L’évolution est similaire au sein de la classe politique : même dans les milieux traditionnellement isolationnistes du parti républicain. Le président Roosevelt lui-même définit, avec son collègue anglais Churchill, de grands principes qui esquissent une possible nouvelle organisation internationale dans la Charte de l’Atlantique, signée le 14 août 1941 au large de Terre-Neuve, alors que son pays n’est pas encore entré en guerre. Les États-Unis signent avec leurs 25 alliés la Déclaration...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540