Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Société des Nations

 | 
Michel Marbeau

Partie V. La fin de la Société des Nations (1940-1946)

Chapitre 2. La Société des Nations en temps de guerre (1940-1945)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Des structures fonctionnant au ralenti

Les États membres

La guerre a eu de nombreuses incidences sur la SdN, mais curieusement peu sur le nombre d’États membres, qui reste plutôt élevé (de 50 à 44 membres entre la fin de l’année 1939 et 1945). Sept pays se sont retirés volontairement, cependant cinq d’entre eux ont notifié leur préavis de retrait avant septembre 1939, conformément aux exigences du Pacte (Chili, Venezuela, Pérou, Hongrie et Espagne), Seulement deux États décident donc de se retirer après septembre 1939 : la Roumanie notifie son préavis en juillet 1940 et quitte l’institution deux ans plus tard, Haïti fait de même en février 1942 et part en 1944, malgré le retournement de la conjoncture politique.

Certains États sont dans une situation quelque peu particulière. Si la SdN a fini par reconnaître la disparition de l’Autriche, elle considère que l’Albanie, la Tchécoslovaquie, la Pologne et les États baltes sont toujours membres. Le cas de l’Éthiopie est aussi intéressant pui...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540