Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Société des Nations

 | 
Michel Marbeau

Partie III. L’œuvre politique, entre espoirs et crises (1920-1939)

Chapitre 2. Vers le règlement pacifique des conflits internationaux et le renforcement de la sécurité collective

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Du protocole à l'idée européenne

La sécurité collective : entre structuration des idées et désaccords

Le maintien de la paix est une raison d’être de la SdN1. Or cette paix ne peut être envisageable que si l’on parvient à mettre fin à la course aux armements, partiellement responsable du déclenchement de la guerre. L’article 8 du Pacte fixe clairement cet objectif : « Les Membres de la Société reconnaissent que le maintien de la paix exige la réduction des armements nationaux au minimum compatible avec la sécurité nationale et avec l’exécution des obligations internationales imposée par une action commune. » Comme le montre bien Maurice Vaïsse, les clauses du Pacte sont vagues2. Pour lui, « le Pacte est un instrument imparfait pour aboutir au désarmement ». Le Pacte écarte le désarmement complet et se borne à imposer le devoir de réduire les armements. Les pays peuvent conserver des forces armées pour sauvegarder leur sécurité ou exécuter leurs obligations internationales, mais dans q...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540