Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Société des Nations

 | 
Michel Marbeau

Partie III. L’œuvre politique, entre espoirs et crises (1920-1939)

Chapitre 1. La Société des Nations et l’application des traités de paix

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L'administration du territoire de la Sarre

La Sarre fait partie des revendications françaises à l’issue de la guerre1. Ce territoire de 1 888 km2 (selon les limites fixées après le traité) et de 673 000 habitants environ a été français de Louis XIV à 1815 et détient d’importants gisements houillers qui compenseraient la destruction des mines du Nord et du Pas-de-Calais par les armées allemandes en retraite. La question sarroise suscite de houleux débats au sein du conseil des quatre, opposant Clemenceau aux deux dirigeants anglo-saxons, qui refusent l’annexion. Ils finissent par s’entendre le 9 avril 1919 et décident que la souveraineté du Reich sur ce territoire sera suspendue et confiée à une administration internationale contrôlée par la SdN, Ce sera la première expérience de gouvernement international. Les mines de charbon deviennent par la même occasion propriété de l’État français. Un plébiscite est prévu 15 ans après la ratification du traité de paix afin de savoir si ce terri...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540