Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Société des Nations

 | 
Michel Marbeau

Partie II. L’organisation et le fonctionnement de la Société des Nations

Chapitre 5. Les organismes liés à la Société des Nations

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le BIT (Bureau international du travail)1

L’idée de protection légale des travailleurs est curieuse. Avant même le développement international du mouvement ouvrier (Internationale ouvrière de 1864), des précurseurs comme le Gallois Robert Owen (dès 1816) ou le Français Daniel Le Grand dans l’industrie textile réclamaient l’instauration d’une législation internationale de protection des travailleurs. Mais il faut attendre l’extrême fin du siècle et le début du suivant pour voir naître des initiatives concrètes. Deux conférences internationales pour la protection ouvrière (Berlin en 1890. Berne en 1897) n’aboutirent à aucun résultat probant. Les premiers succès relatifs reviennent aux milieux économiques qui permettent la fondation de l’Association internationale pour la protection légale des travailleurs en 1901, qui crée à son tour l’Office international du travail la même année, dont le siège est fixé à Bâle. Il s’agit d’étudier les carences de la législation dans ce domaine et de p...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540