Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La Société des Nations

 | 
Michel Marbeau

Partie II. L’organisation et le fonctionnement de la Société des Nations

Chapitre 4. L’esprit de Genève

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Siège de la SdN, Genève est devenue un centre privilégié des relations internationales de l’entre-deux-guerres, « les halles centrales de la diplomatie1 ». C’est un lieu de rencontre privilégié, chaque automne.

Genève ville internationale

Genève siège de la Société des Nations2

Dans le premier projet de Pacte de la SdN (14 février 1919), le siège n’est pas encore fixé. Il faut trouver rapidement un siège à cette future SdN. Comme elle doit être dans un lieu qui se situe au-dessus des coalitions antérieures et qui doit être ouvert à tous, l’enjeu du choix du siège est important. Il apparaît évident à tous qu’il est préférable de le situer dans un pays qui ne soit pas trop dépendant d’une grande puissance, c’est-à-dire ni dans une de ces grandes nations, ni dans un pays qui subit une trop grande influence de ces dernières. Ainsi, la Suisse apparaît d’emblée comme le pays hôte idéal et la ville de Genève au premier rang : le rôle humanitaire de la Croix-Rouge internationale depuis sa créa...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540