Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 316. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1840, 30 mai. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B7-21.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 365-368.

Proposition du ministre de l’Intérieur de nommer Bretonneau médecin en chef honoraire d’un hospice psychiatrique à Tours. – Observations de Trousseau sur des trachéotomies. – Usage du nitrate et du mercure dans la trachéotomie.

Voici deux lettres, mon cher maître, l’une pour vous parler affaires, l’autre pour causer avec vous comme toujours. À la causerie, vous répondrez quand vous voudrez ; à l’affaire, j’ai besoin que vous répondiez tout de suite, parce que M. de Rémusat1, ministre de l’Intérieur, attend votre réponse pour jeudi.

1o L’affairea :

Un hospice de fous est créé à Tours, c’est chose qu’à coup sûr je ne vous apprends pas. Plusieurs candidats se présentent, mais l’un d’eux est désigné par le ministre, c’est un homme fort instruit, du commerce le plus agréable et avec lequel on ne peut vivre qu’en bonne intelligence ; je le connais depuis plusi...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search