Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 312. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1840, 6 janvier. – S.L

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 361-363.

Souvenirs concernant madame Dupin. – Critique de Bretonneau envers les mauvais remèdes, telle l’eau distillée de tilleul. – Évolution de la future école secondaire de médecine de Tours et recherche de professeurs. – Changements opérés sur Frédéric Leclerc suite à son séjour au Texas.

6 janvier 1840.

Oui, mon ami : à quatre-vingt-douze ans, sa raison qui me semblait trop ornée1, à moi jeune homme qui n’avait pas vécu dans son monde élégant, oui, sa raison était éclairée par une active et longue expérience de la vie. Elle était bien affectueuse, cette bonne petit vieille, qui avait eu de si intimes rapports avec Voltaire et toutes les sommités de la fin de ce XVIIIe siècle.

Je l’entends encore me dire, en me donnant des leçons de prononciation italienne : « Oui, mon petit garçon, c’est bien, apprenez, apprenez ; ce qu’on sait souffre de ce qu’on ne sait pas. » Malheureusement, le conseil ve...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search