Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 308. D’Armand Trousseau à Pierre-Fidèle Bretonneau 1839. – Paris

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B7-19.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 352-354.

b. Luthier (Jean), L’œuvre de Bretonneau d’après sa correspondance, Tours : Faculté de médecine et de pharmacie, 1962, p. 60-63.

Succès du vésicatoire de Bretonneau à Paris. – Amélioration dudit vésicatoire par Trousseau, qui a l’avantage de conserver longtemps ses propriétés.

Voici, mon cher Maître, la lettre du colonel Guerviller, remettez-là à madame Leclerc qui la lira peut-être avec plaisir. S’il est placé sur le tableau d’avancement, ce qu’il sera facile de savoir, il restera à faire des démarches à Paris au ministère de la Guerre ; d’ici là, il faut s’abstenir. Le tableau d’avancement de 1839 ne sera fait que dans deux mois, et il ne sera dans les bureaux.

Je m’occupe activement des vésicatoires, d’après les données que j’ai puisées à Palluau. Évidemment, le vésicatoire Bretonneau, c’est-à-dire la bouillie à l’huile, est de beaucoup préférable au ...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search