Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 307. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Armand Trousseau 1839, 19 mai. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B5-16.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 345-347.

Exposé de Bretonneau sur l’influence de l’habitude en thérapeutique. – Prochaine arrivée de Bretonneau à Paris.

Point de date aux lettres et les timbres effacés ; je me croyais plus de temps pour y penser, mais par supputation, je viens de reconnaître à l’instant que nous touchons au terme et que cette note va sans doute vous arriver tard ; mais peu importe, je n’ai rien à vous dire que vous ne sachiez1.

L’influence de l’habitude sur la thérapeutique se présente sous deux faces opposées. Le suétudismea et la tolérance.

........... Brevis esse laboro,

obscurus fio.2

L’habitude, le suétudisme, émousse la soudaineté d’action qui fait toute la puissance de quelques médications ; elle atténue, elle éteint les effets de l’opium, du vin, du quinquinab (mieux que jamais cette année, je me suis assuré que dans la majorité des cas c’est l’effet soudain inaccoutumé d...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search