Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 304. De Pierre-Fidèle Bretonneau à Alfred Velpeau 1838, 22 décembre. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours: B2-32.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris: Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 343-344.

Retour de Frédéric Leclerc en France, après avoir été atteint par la fièvre jaune à la Nouvelle-Orléans. – Organisation de l’école secondaire de médecine et craintes de Bretonneau.

Je voulais vous remercier, mon ami, de votre affectueux intérêt, et si le genre de vie auquel je suis condamné l’eût permis, il y a longtemps que je vous eusse dit que mes comptes avec la fièvre double tierce avaient été bientôt réglés. Je voyais autour de moi tant de récidives que j’ai pris une fois par semaine 36 graines de sulfate quinine, en deux mois une demi-once: ce n’est de fièvre qu’il s’agit, mais d’École secondaire.

Déjà j’ai un jeune professeur laborieux et plein de zèle, mon américain1. Il prospérait au Texas, et je doute qu’il me fût revenu si un excellent ami médecin à New-Orleans, qui devait transmettre en Europe les lettres du Texas et faire parvenir celle de F...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search