Version classiqueVersion mobile

Bretonneau. Correspondance d’un médecin – Tome 2

 | 
Pierre-Fidèle Bretonneau

La correspondance (1820-1840)

No 303. De Pierre-Fidèle Bretonneau et Armande Trousseau à Armand Trousseau 1838, 2 juillet. – Tours

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

A. BU de médecine de Tours : B5-15.

a. Triaire (Paul), Bretonneau et ses correspondants, Paris : Félix Alcan, 1892, vol. 2, p. 341-342.

Conseils de Bretonneau à Trousseau pour son concours. – Recommandations de madame Trousseau à son fils.

On dit que vous faites un cours public de thérapeutique ; remplacez-vous à l’École mon vieux camarade ?1 Voilà qui serait bon, ou que du moins ce ne fut pas le lot d’un de vos compétiteurs. Je regrette moia aussi que le concours ait été autant ajourné, je crains que les concurrents que vous aviez devancés ne viennent dans ce long délai à gagner du terrain2.

Écoutez cesb mêmes avis,c je vais vous dire bien bas et confidentiellement ce que j’ai entendu de mon ami Gendron3. M. Orfila ne vous est pas favorable. Bellus homo est, ait etc.4 Son influence sur l’issue du concours est peut-être nulle, mais si je ne me trompe, il vous sera bien facile de modifier, de tourner à votre avantage cette impression, et à tout événement, mieux vaut-il avoir pour nous le...

© Presses universitaires François-Rabelais, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search